Ambassade de Belgique en Indonésie

La Belgique en Indonésie

Bienvenue sur notre site web !

 

Vous êtes un Belge qui vient de s’installer en Indonésie et vous voulez vous inscrire auprès de l'Ambassade à Jakarta? Vous voyagez comme touriste en Indonésie et vous avez perdu votre passeport? Vous souhaitez faire un voyage en Belgique et vous devez demander un visa? Vous trouverez ici réponse à ces questions.

Ce site vous tiendra également au courant des affaires consulaires qui s’appliquent spécifiquement aux Belges dans la circonscription de l'Indonésie, de l’actualité de la politique étrangère de la Belgique ainsi que d'autres informations utiles ou d'événements.

 

Restrictions de voyage dues à la pandémie Covid-19

Etes-vous belge et momentanément bloqué à l'étranger ? Nous sommes à vos côtés et faisons tout notre possible pour trouver une solution. Regardez ici ce que vous pouvez faire vous-même : https://diplomatiebe.tappable.dev/coronavirus-fr
 

Pour toute question complémentaire, vous pouvez nous contacter par e-mail à l’adresse jakarta@diplobel.fed.be ou par téléphone au:

+62 21 316 20 30 (Lundi - Jeudi: 08.30 - 16.30, Vendredi: 08.30 - 15.00)

Consultez aussi régulièrement notre page Facebook et suivez le conseil aux voyageurs

Restez au courant des vols commerciaux  pour un retour en Belgique en vous inscrivant sur TravellersOnline.

Par ailleurs, un peu partout dans le monde, des expatriés belges partagent leurs conseils et solutions temporaires sur le groupe #BelgesSolidaires.

  • Situation en Indonésie et mesures spécifiques prises par les autorités indonésiennes. Pour plus d’infos, vous pouvez lire notre conseil aux voyageurs.

L’Indonésie est aussi touchée par l’épidémie de coronavirus COVID-19. Le nombre de cas confirmés sur le territoire indonésien augmente rapidement depuis le mois de mars 2020. Le système des soins de santé est d’ores et déjà sous pression, et nous encourageons vivement les Belges encore présents en Indonésie à prendre cet élément en considération. 

Depuis le 2 avril 2020, les frontières indonésiennes sont fermées à tous les étrangers, à l’exception des personnes disposant d’un permis de résidence valide (KITAS/KITAP), des diplomates, des personnes en mission officielle et des équipages (air, mer, transports terrestres) pour lesquelles des conditions sont d’application (voir : https://www.iatatravelcentre.com/international-travel-document-news/1580226297.htm). Pour plus d’information sur les conditions d’accès au territoire indonésien, nous vous recommandons de contacter l’Ambassade d’Indonésie dans le pays dans lequel vous vous trouvez.

Les compatriotes qui se trouvent pour l’instant temporairement en Indonésie peuvent toujours quitter le pays et sont encouragés à le faire. A ce jour il y a encore des vols commerciaux avec Garuda Indonesia et Qatar Airways, mais ceux-ci se font de plus en plus rares

Des évacuations médicales seraient toujours envisageables, sous de strictes conditions, et moyennant l’intervention de l’Ambassade auprès des autorités indonésiennes.

Des extensions de visa pour les personnes bloquées en Indonésie par la crise seront automatiquement accordées jusqu’à nouvel ordre.

Nous recommandons vivement à tous les Belges qui se trouvent actuellement toujours Indonésie de suivre l’évolution de la situation avec la plus grande attention (par exemple Jakarta Post, Jakarta Globe, Tempo English) et de se conformer aux consignes des autorités locales, en particulier en ce qui concerne les nouvelles mesures d’éloignement social et les restrictions de mobilité.

L’Ambassade fait également part d’informations vérifiées via sa page Facebook (« Embassy of Belgium in Jakarta ») et Travellers Online

Pour le moment, aucun problème de sécurité ne nous a été signalé. Cependant, si les restrictions persistent ou se durcissent, des troubles sociaux pourraient résulter de la croissance rapide de la pauvreté, du chômage et d’une éventuelle pénurie de produits de base.

En raison de la situation actuelle et les mesures prises par les autorités locales, le télétravail est appliqué à l’Ambassade. Vous pouvez nous contacter par jakarta@diplobel.fed.be. Si vous avez une affaire urgente, vous pouvez demander un rendez-vous par l’adresse électronique ci-dessus. En cas d’urgence vous pouvez nous joindre sur le téléphone portable : +62 811 10 63 77 05 (urgences seulement, hors des heures de bureau).

L’Ambassade est à votre entière disposition en ces temps difficiles.

 

Actualités

06 aoû

Un appel à candidatures (m/f/x) a été publié au Moniteur belge en vue de la désignation par la Belgique de deux juges au Tribunal de l’Union européenne.

03 aoû

Ce 4 août, le président français Macron et les Nations unies organisent une troisième conférence internationale des donateurs afin de lever des fonds pour l'aide d'urgence au peuple libanais. La vidéoconférence a lieu exactement un an après la tragique explosion dans le port de Beyrouth. Cette explosion a causé d'énormes dégâts et un grand nombre de victimes et elle est venue s'ajouter à des crises institutionnelles et socio-économiques au Liban qui n'ont fait que s'aggraver depuis.

02 aoû

Lors de sa réunion du 25 mai 2021, le Conseil européen s’est prononcé en faveur d’un accès mondial équitable aux vaccins contre le COVID-19 et a salué à cet égard le rôle moteur joué par le mécanisme Covax. L’objectif pour l’UE est de faire don d’au moins 100 millions de doses d’ici la fin de l’année, ainsi que d’aider à la mise en place de capacités de production locales. Dans ce contexte, le Premier Ministre Alexander De Croo a annoncé que l’objectif de la Belgique était de faire don de 4 millions de doses d’ici la fin de l’année 2021.

02 aoû

Wouter Poels rejoint l’équipe des porte-paroles du SPF Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au Développement. Il succède à Karl Lagatie, qui prendra cet été ses nouvelles fonctions à la Représentation permanente auprès de l’ONU à New York.

30 juil

Ce 30 juillet marque la Journée mondiale contre la traite des personnes. La traite des êtres humains est un phénomène mondial qui concerne tous les pays, en ce compris la Belgique. Cette exploitation peut prendre différentes formes et revêtir un caractère sexuel ou économique, voire porter atteinte à l’intégrité physique par la vente d’organes. La traite constitue une atteinte à la dignité humaine et place les victimes dans une situation intolérable, humiliante et dégradante.